Rangiroa atoll des Tuamotu

Classé dans : - Autres, Polynésie | 2

Du 20 au 25 mai 2015

Rangiroa est le plus grand atoll de Polynésie, il pourrait contenir l’île de Tahiti tout entière. Avec 75 km de long et 35 km de large, composé de 415 groupes de motus, Rangi, de son petit nom, est le plus peuplé et le plus prisé des atolls de Tuamotu.

 

Seulement l’atoll principale qui abrite l’aéroport est vraiment habité avec près de 3500 habitants qui vivent à fleur d’eau une vie paisible et insouciante tournée vers le tourisme, la pêche et la perliculture. L’atoll principal est tout en longueur, une seule route cabossée de près de 13 km relie les deux principaux villages. Avatoru d’un côté, le plus grand avec 2 églises, une école, un dispensaire, un centre médical, une supérette, une pharmacie, un stade, une poste, 2 banques et 2 à 3 boutiques de paréos et bijoux, quelques centres de plongée et pas grand chose d’autres. De l’autre côté, séparé par une passe, un autre îlot qui abrite le 2ème village Tiputa.

 

Nous avons trouvé Rangi moins belle que Tikehau mais son lagon est superbe et immense avec des sites de plongée merveilleux qui attirent des plongeurs du monde entier.
Les blessures sur les jambes d’Alain (qu’il s’était fait sur les coraux) étant presque guérries enfin !(après 6 jours d’interdiction de baignade…), nous en avons donc profité pour faire une grande première, un baptême de plongée avec bouteille dans « l’aquarium » près de la passe de Tiputa avec la super équipe du club Yaka plongée.
Belle et inoubliable expérience. Trop génial d’être en apesanteur dans un autre monde parallèle (mais pourquoi  n’avons nous pas tester ça plus jeune ??).

Heureusement que nous avons fait notre baptême de plonger car quelques heures plus tard, Alain s’est fait mordre sérieusement le mollet par un chien 🙁 et donc de nouveau 6 jours d’antibiotiques, pansements et fini la baignade. C’est une véritable plaie les chiens en Polynésie, ils ne sont pas stérilisés et donc se reproduisent constamment, n’appartiennent à personne, errent, se regroupent en meute, deviennent dangereux et donc les morsures sont fréquentes. Nous avons appris à nos dépends qu’il faut toujours se promener avec une pierre dans la poche pour les chasser en cas d’attaque (faut-il encore en avoir le temps).
Nous avons logé chez Léa et Loïc à la jolie pension de la plage de Rangi à l’entrée du village d’Avatoru, « les pieds dans l’eau » au bord du sublime lagon. L’endroit est tellement beau, que l’on a pas trop envie d’en bouger.

De plus nous étions en très bonne compagnie de nos hôtes Léa et Loïc et des autres locataires avec qui nous avons très vite sympathisé, Mickaël voyageur solitaire, Géraldine et ses pétillantes filles et tout le groupe de jeunes du lycée agricole d’Opunohu de Mooréa.
Superbe ambiance, chaleureuse, joyeuse et festive. On a bien rigolé. Que du bonheur !

Nous avons tout de même fait plusieurs fois l’aller retour en vélo jusqu’au bout de l’île, à la passe de Tiputa car tous les soirs, vers 17h, lorsque le courant est entrant dans le lagon, de belles vagues se forment et l’on peut avoir la chance d’admirer des dauphins sauter et jouer dans les vagues sous nos yeux. C’est juste sublime !

Dans le village, sur le stade, nous avons assisté à une activité traditionnelle et ancestrale, le lancer de javelots dans la noix de coco. Il faut être sacrément habile et persévérant pour réussir à planter le javelot dans une noix de coco perchée sur une tige de près de 9 m de hauteur.

Les joueurs s’entrainent pour les festivités du Heiva i Tahiti qui a lieu en juillet. C’est l’événement phare de la Polynésie avec des concours inter îles de danse, de chant, de musique mais aussi de sport et jeux traditionnels tahitiens comme le lancer de javelot, le monter de cocotier, le ramassage de coco, le lever de pierre, les courses de porteur de fruits, les régates de pirogues et bien d’autres.

Un soir, nous avons assisté au spectacle de l’école de danse de l’île qui sera présenté à Tahiti pour le concour de danse du Heiva. C’était vraiment adorable de voir tous ces bouts de choux, petites vahinés se dandiner sur le rythme endiablé des percussions. Toutes petites mais déjà de remarquables danseuses. C’était vraiment très beau : les costumes, les danses, la musique et l’ambiance était incroyable. Toutes les familles étaient là pour encourager et admirer avec fierté le travail de leurs bambins.

Puis retour sur Tahiti, où  nous  avons pris notre dernier dîner en compagnie de Géraldine et ses filles  autour d’une bonne pizza à l’une des roulottes de Punaauia au clair de lune.

Et voilà, notre séjour en Polynésie se termine, nous y avons passé un mois enchanteur, de rêve, dans des paysages sublimes avec des gens adorables et attachants, nous y avons fait des rencontres inoubliables, reçu de belles leçons de vie. Ce séjour restera à jamais gravé dans nos cœurs.

P1160677

Après la paisible et indolente Polynésie nous repartons vers la trépidante Amérique du nord, direction Los Angeles.

2 Réponses

  1. nathalie moreau

    tu me fais rêver devant mon écran … juste magique….

  2. Merveilleuses images polynésiennes, que de rêves. Un autre monde à découvrir… Bizz Anne

Laissez un commentaire