Descente du Mékong en 2 jours au Laos

Classé dans : Laos | 0

Dimanche 16 et lundi 17 novembre 2014

Départ de Chiang Rai direction le Laos, explication du passage de la frontière pour ceux qui se posent des questions :

Nous avons pris le bus rouge à 6h du matin (billet pris dans le bus 65 baths), arrivée à Chiang Kong ville Thaïlandaise frontalière avec le Laos à 9H. Le bus nous a déposé sur la route proche des tuk tuks qui nous amènent au poste de douane (50 Baths/personne demandés. Il a fallu tous ensemble, faire semblant de partir à pieds pour qu’ils acceptent de baisser le prix à 100 baths/4 personnes). Nous passons le poste de douane et prenons un ticket pour la navette en bus qui rejoint  la frontière Laosienne en passant par le pont ( car plus accessible par le bac pour les étranger). Nous changeons nos 7000 baths en 1734670 kips (nous voilà millionnaires !).

Puis, nous faisons 2 queues pour obtenir notre visa « on arrival Laos » valable 30 jours, on remplis 2 formulaires (pour l’adresse de résidence au Laos, si vous n’en avez pas, mettez une adresse de n’importe quelle guesthouse de votre guide) et on paie 31$ chacun. En sortant du poste de douane, nous sommes au Laos, nous prenons un grand tuk tuk pour rejoindre l’embarcadère. Il est 10H30, nous prenons nos billets de bateau 220000 kips/personne soit 22 €. Nous achetons sandwichs, bananes et eau pour la journée dans le bateau (car rien à bord, juste des boissons chères).

Finalement, ne pas s’inquiéter, pour le passage de frontière, il suffit de suivre le flot de touriste et en plus tout est bien prévu (tuk tuk, navette). Le passage par une agence n’est vraiment pas nécessaire.

Nous embarquons sur un slow boat, sorte de grande pirogue à moteur, avec un toit, contenant environ une cinquantaine de personnes, beaucoup de jeunes touristes et quelques villageois , départ vers 11h30. A bord, les sièges n’étant pas fixés au plancher, les premiers arrivés prennent leurs aises. Résultat, à nos places numérotés, nous pouvons à peine nous assoir. Après négociation, nous avons réussi à changer de place, un peu plus confortable, heureusement car 6h30 de voyage nous attendent.

Pas de chance, c’est sous la pluie que nous découvrons et passons notre première journée sur le Mékong.

Au coucher du soleil, nous faisons une escale au petit village de Pak Beng où là aussi pas besoin de réserver à l’avance, sur le quai, des guesthouses proposent des chambres correctes à 10$.

Nous repartons le lendemain vers 9h dans un 2ème bateau plus confortable, moins de personnes à bord, pour près de 8h de voyage.

P1030064

Ouf ! Il fait beau, c’est splendide.

Au fur et à mesure de la descende, le bateau s’arrête pour débarquer et/ou embarquer des gens et des marchandises, sacs de riz, cochons vivants dans des grands paniers en osier recouvert d’une bâche.

Nous assistons a une scène pas banale ; Dans l’eau, près du bateau, un cochon noir nage et se débat dans le courant. Après une tentative ratée de récupération à partir du bateau, le cochon fini par rejoindre la berge. Là, tout le monde dans le bateau se réjouie de l’exploit du cochon et nous pensons tous qu’il vient de sauver sa peau. Mais non, notre bateau fait demi tour, accoste et un gars de l’équipage descend et fini par le récupérer et le ramener à coup de bâton. A notre grand désespoir, il finira avec les autres dans une nasse …

Ce fleuve est mythique et sacré, appelé par les Laotiens, Mae Nam Khong qui veut dire « mère des eaux » car ils dépendent grandement de lui. Il mesure entre 4300 et 4900 km, prend sa source dans les hauteurs de l’Himalaya et traverse 6 pays, la Chine, le Laos,la Birmanie,la Thaïlande,le Cambodge et le Vietnam.
Au Laos, il s’étend sur près de 1800 km, tour à tour, tumultueux et paisible, grand et sauvage. Sur ses flots ocres dus à la glaise qui en tapisse le fond, les bateaux semblent glisser doucement au rythme du courant en suivant un parcours sinueux.
Nous traversons des paysages imposants, collines et montagnes verdoyantes, falaises et rizières. Sur l’eau, nous croisons des maisons flottantes, barques de pêcheurs, des speed boat (petites barques colorées à gros moteur qui filent très vite, casque obligatoire). Sur les berges et les rives, bancs de sable, gros rochers, troupeaux de buffles, de vaches et de chèvres, des éléphants, des chargements de troncs d’arbres, des potagers, des temples Bouddhiste, des villages perchés.

Superbe voyage inoubliable, propice à la méditation.

Nous arrivons à Luang Prabang vers 16h, prenons un tuk tuk pour rejoindre la ville à 5km où nous allons passer les 4 prochains jours.

Laissez un commentaire